ABBAS

Monsieur Lacasa, Ben Ali, Escudéro, Andron, Rouet, Abbas

Abbas à droite

Jean-Claude Abbas (1959-1964)

 Paroles de monsieur Lacasa au sujet de Jean-Claude ABBAS (dans le livre "Moi monsieur Lacasa Manuel entraîneurde boxe)

 

Avec Andron, Jean-Claude Abbas fit partie de mes premiers boxeurs lorsque je devins à part entière entraineur. Comme la plupart de mes gars, il était comme il faut. À la salle, sérieux, appliqué. Très discret, il ne se liait pas facilement, mais entretenait d’excellentes relations avec tous ses camarades. Il était du type combattant avec un cœur gros comme une maison. Sur le ring et surtout en combat, il ne lâchait pas son adversaire l’amenant irrésistiblement dans les coins pour placer ses séries et finir de son percutant crochet gauche. Battant, frappeur, il boxait recroquevillé sur lui-même. Ce qui le faisait paraître plus petit qu’il n’était. Cette posture le protégeait des coups et lui donnait des appuis forts qui décuplaient sa puissance de frappe. Il disputa environ 25 combats. Plusieurs fois Champion de Guyenne des Coqs, il accéda aux ¼ de Finale du Championnat de France.