Il y a quelque mois de ça j’ai découvert Hervé Le Corre, ou du moins, ma fille me l’a fait découvrir en m’offrant "après l’aube" lors de sa sortie en librairie. J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce polar historico-noir d’un auteur bordelais qui pour moi est le numéro un du roman policier de chez nous et du reste de la France. Ce n’est pas le chauvinisme régionaliste qui l’a hissé sur le podium 2017 de "livres et dessins" mais un véritable classement de fan de polars et de thriller, C’est donc sans hésitation que j’ai emprunté à bibliothèque de mon patelin "prendre les loups pour des chiens" quand je suis tombé dessus. Tombé n'est pas le mot juste. Je ne me suis pas cassé la gueule. Mes pieds sont toujours bien ancrés au sol lors du fouinage systématique du rayonnage polar que je consulte régulièrement. Ce n'était pas une nouveauté littéraire, mais j'étais neanmoins son premier lecteur. Sa fiche était vierge. C'est pourquoi je ne l'avais pas vu avant. Sa couverture coup de poing, sobre mais pas explicite, avait besoin du complément d’info du recto que je n’ai même pas pris le temps de lire. J'ai embarqué le livre pour une lecture instantanée où j’ai retrouvé l’ambiance particulière de notre gironde en été.  

  prendre des loups

 L'histoire: Après avoir purgé cinq ans pour un braquage commis avec son frère Fabien, Franck sort de prison. Il est hébergé par les parents de Jessica, la compagne de Fabien. Le père maquille des voitures volées, la mère fait des ménages. Et puis il y a la petite Rachel, la fille de Jessica, qui ne mange presque rien et parle encore moins. Qu’a-t-elle vu ou entendu dans cette famille toxique où règnent la rancoeur, le mensonge et le malheur ? Dans une campagne écrasée de chaleur, à la lisière d’une forêt de pins étouffante, les passions vont s’exacerber jusqu’à l’irréparable.

  

L'auteur: Hervé Le Corre est un auteur Bordelais qui a été récompensé par de nombreux prix de littérature noire. Il a obtenu le Grand Prix de Littérature Policière, le prix Mystère de la critique par deux fois, le prix du Polar européen du Point, le prix Landerneau, le prix Michel Lebrun et le Trophée 813. On peut retrouver sa biographie et les commentaires sur son roman " aprés la guerre" publiés dans ce  blog en cliquant sur:  

http://auteurgbusquets.canalblog.com/archives/2017/08/20/35601707.html

 

 

montage le corre 2Sans titre

aprés la guerre

L'HISTOIRE :Bordeaux dans les années cinquante. Une ville qui porte encore les stigmates de la Seconde Guerre mondiale et où rôde la silhouette effrayante du commissaire Darlac, un flic pourri qui a fait son beurre pendant l'Occupation et n'a pas hésité à collaborer avec les nazis. Pourtant, déjà, un nouveau conflit qui ne dit pas son nom a commencé Les jeunes appelés partent pour l'Algérie. Daniel sait que c'est le sort qui l'attend. Il a perdu ses parents dans les camps et, recueilli par un couple, il devient apprenti mécanicien. Un jour, un inconnu vient faire réparer sa moto au garage où il travaille. L'homme n'est pas à Bordeaux par hasard. Sa présence va déclencher une onde de choc mortelle dans toute la ville, tandis qu'en Algérie d'autres crimes sont commis...