28 mai 2018

les yeux fardés

  Je ne connaissais de Lluis Llach que quelques morceaux incontournables devenus cultes en catalogne et ailleurs. C’est d’ailleurs une musique venue d’ailleurs qui m’a fait découvrir le musicien. C’était quelques années avant ma retraite. A cette époque je travaillais pour une grande enseigne bordelaise de disques et de livres aujourd’hui disparue. Je ne me souviens plus de l’année, mais je me souviens parfaitement de ce dirigeant du rugby Béglais qui avait entendu sa musique dans un stade d’Afrique du Sud et me demandait de... [Lire la suite]