PAR MICHEL CONTRE

45_contre_005

 Photo il y a longtemps...  très longtemps ... très, très, très longtemps ...

***

Un soir, en allant à l’entraînement à Libourne , mon cher ami Victor OJEDA me demande de mettre par écrit la belle aventure que je viens de vivre grâce à une jeune fille de 17 ans.

 J’ai rencontré Jade , un soir il y a presque trois ans , quand j’entrainais au club de la Bastide Thierry Delassus me l’a présentée,  ainsi que son père, m’expliquant que cette petite faisait du Pieds-Poings à Lormont , chez Mr Amat et venait pour se perfectionner en boxe anglaise.

 Jamais je n’aurais imaginé qu’avec ses 51 kgs , ses petites tresses et son bandeau orange , elle finirait finaliste du Championnat de France de Boxe anglaise au bout seulement de quatre combats.

 C’est sûr, cela ne s’est pas fait tout seul , mais l’avantage c’est qu’elle avait déjà l’habitude des grands défis et une volonté de fer.

 Nous avons commencé à travailler ensemble, sur la technique par des leçons aux palettes et petit à petit nous avons appris à nous connaitre.

 Quand le club de la Bastide a fermé  Thierry Delassus est parti au club du Bouscat et moi, à la demande de M Guebbass je suis retourné  au Club de Libourne.

 Étant depuis peu à la retraite. Je ne me souviens plus si c’est moi qui ai proposé mes services ou si c’est son père qui me l’a demandé, toujours est-il, à ma grande joie, car je m’étais déjà attaché à cette petite, nous avons convenu de mettre en place des entraînements le jeudi soir ; par la suite, nous avons rajouté le mardi matin dans un local que le père de Jade a réussi à obtenir grâce à la Mairie de Fargues Saint-Hilaire.

 Nous en avons passé des heures  à décortiquer l’art de la boxe anglaise le bras arrière, les crochets, les uppercuts, et surtout le fameux bras avant, cher à mon ancien entraineur Monsieur Lacasa ;  pas évident  de marier les deux boxes surtout au niveau des appuis.

  Plus les entraînements s’enchainaient, plus j’étais admiratif par l’investissement de Jade. Malgré parfois des courbatures, des hématomes, de la fatigue, une blessure au bras arrière qui a duré deux mois,  due aux entraînements et aux  compétitions de pieds poings, elle était toujours présente aux entraînements …

 

 

  Certes,  il fallait s’adapter, mais quel bonheur d’entrainer une personne de cette qualité ! Chose extraordinaire, une certaine complicité s’est établie entre nous ,  dans le travail, mais aussi dans la rigolade ; bien sûr sous le regard bienveillant de son père qui a un rôle important dans l’évolution de la carrière sportive de sa  fille.

complicitépreparation séance

 Elle fait le Championnat du Monde à Bangkok  où elle finit finaliste contre une Américaine. Au retour, elle me donna ses bandes dédicacées. Un autre jour, elle m’offre une peluche. Ces gestes peuvent paraitre anodins,  mais pas pour moi, ce sont des petites attentions qui m’ont  beaucoup touché.

 Saison 2016-2017, on organise un gala à Libourne, elle fait son premier combat en Anglaise.

En trois rounds de trois minutes contre une adversaire qui a quatre combats, elle gagne.

 Saison 2017- 2018 : Championnat de France grâce à ses combats en pieds-poings et son combat en Anglaise  nous avons pu l’inscrire.

Qualifiée directement pour les quarts de finale en junior moins de 51 kgs, le 15 mars nous partons pour la grande aventure.

 Le 16 mars pesée et docteur entre 7 et 9 h, combat prévu  vers 10h30.

Moment intense dans le vestiaire; et là, je découvre la compétitrice, elle gagne son combat  à l’unanimité des juges.

vestiaire

 Le 17 mars : demi-finale ; on monte d’un cran Jade motivée plus que jamais. Impressionnant, ces moments au vestiaire avant le combat un mélange, de silence, de regards, de complicités. Début du combat. D'entrée elle montre qui est la patronne, elle écoute bien mes injonctions, fin du combat elle gagne à l’unanimité des trois juges , je n’en crois pas  mes yeux , elle se qualifie pour la finale pour moi le contrat était rempli,  mais par pour elle ni  pour son père.

 Le dimanche 18 Mars la finale. Son adversaire est de l’équipe de France et en plus, fausse garde. Après un combat dur et compliqué Jade s’incline malgré son énorme courage , peut-être un manque d’expérience , mais quel parcours , finaliste du Championnat de France au bout seulement de quatre combats et en plus contre un membre de l’équipe de France.

 J’étais un peu déçu pour elle, mais ne soyons pas trop gourmand, tout vient  à point pour qui sait attendre, je suis sûr que son heure viendra, on va y travailler.

Finaliste

 Je vais avoir bientôt 62 ans, j’entraine  depuis des années je ne sais pas pendant  combien de temps encore je vais pouvoir le faire  j’espère le plus tard possible j’ai connu des mauvais et de bons moments ; cela fait partie du jeu, mais ce que j’ai vécu avec cette petite restera un  des  Plus beaux moments de ma carrière d’entraineur.

 Un jour, son père m’a dit que petite elle voulait être une star, je ne sais pas si elle le deviendra, mais pour moi elle en est déjà une.

 Merci, ma belle petite Jade , pour toutes ces belles émotions humaines et sportives  c’est pour vivre ces moments-là que j’aime la Boxe anglaise.

 Michel CONTRE

 

DEMI-FINALE

 

 

 

 

 

 

 FINALE