010-05-La chronique de Guy Busquets

05 février 2018

cabossé

Je me reconnais dans ce livre, non pas par le personnage principal, mais par le style et l’histoire de cette série noire qui mérite bien son label et son titre. Une noirceur éclaircie d’humour et d’amour. Un raisonnement monologué de logique et de bon sens. Une philosophie de bas quartier ou le cul et la castagne imposent leur point de vue. Un polar qui se lit comme un conte de fées. Une belle et une bête qui nous touchent de simplicité et de désespérance. Ce polar sombre et glauque qui joue avec les mots et les codes ne manquera pas... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 janvier 2018

Bernard Lamolie

  Comme pour beaucoup d’enfants issus des familles nombreuses des quartiers ouvriers (et oubliés) de la rive droite, la faim a été  le moteur principal de la réussite de Bernard Lamolie. Quand je parle de faim, ce n’est pas uniquement d’alimentaire, mais de réussite sociale et professionnelle. Il faut avoir la gnaque quand on veut sortir d’une jeunesse chaotique qu’un Dickens ou un Hugo auraient pu raconter, mais c’est lui-même qu’il l’a fait dans le multi-romans biographiques de Victor Ojeda consacré aux boxeurs de... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 janvier 2018

la fille du bourreau

 Les chroniques litteraires de Guy busquets    Après avoir pris connaissance d’une quatrième de couverture qui ne m'emballait pas outre mesure, j’ai parcouru les premières pages de "La fille du bourreau" pour prendre la température d’un livre dont je ne connaissais pas l’auteur. Je ne suis pas rentré dedans, c’est le livre qui m’a percuté. Je l’ai pris dans l’estomac sans réagir. Je ne l’avais pas vu arriver. Et même, je n’aurai rien fait pour l’esquiver. J’étais groggy.  Le choc m’avait coupé les... [Lire la suite]
24 mai 2016

trois livres sur fond de boxe

  Le livre que je viens de terminer a du vécu. Il a été lu et relu, aimé et délaissé, passé et repassé de mains en mains avant de regagner son bercail. Fin de circuit. Retour à sa propriétaire, une passionnée de lecture qui aime partager. La lecture c’est comme pour le covoiturage, on profite du bien de la communauté. Un pour tous, tous pour un. Ce n’est pas un livre de Dumas mais de Dicker, un auteur helvète qui a explosé les ventes avec sa vérité sur l’affaire Harry Quebert que j’ai lu dans la continuité. Privilège du... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 05:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mai 2016

HORS JEU

  Dans ma cave il y a des livres, mais aussi des pointes de cross, des gants de sac, des pompes de foot, des coquilles de protection, des ballons de cuir, et pas mal d’autres souvenirs de vie sportive. Le sport a eu une place importance dans mon existence. Dans la littérature également. La vérité sur l’affaire Harry Quebert dont je viens de terminer la lecture fait la part belle aux activités physiques et plus particulièrement à la boxe que de nombreux auteurs ont glorifié dans leurs écrits. Mais dans ma vie, comme dans la... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 mars 2016

la chronique de Guy Busquets

Décès d’Umberto ECO. L’information m’est tombée dessus ce matin au saut du lit. Un saut du lit doublement douloureux. Mes lombaires m’ont lâché et j’ai failli me planter comme un nouveau-né où un vieux pépé (au choix du lecteur).  Je me suis rattrapé. Un rattrapage d’information où l’on ne parle que du livre de la rose et du pendule de Foucault. Deux beaux livres que j’ai aimés. Il y en a d’autres, et notamment « le cimetière de Prague » dont je comprends la réticence de certains à en parler. Ce n’est pas un livre... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 février 2016

La chronique de Guy Busquets

J’ai été surpris par l’avalanche de commentaires, heureusement positifs, qu’a suscité mon hommage à Umberto Eco à travers son livre « le Cimetière de Prague » que m’avait offert ma fille, il y a quelques temps déjà. Un livre rencardé aux oubliettes. Un oubli dans sa biographie officielle. On parle très peu et de ce livre que bon nombre de lecteurs qui me suivent sur la toile ont découvert à cette occasion. Une découverte partagée. Des échanges intéressants sur des lectures communes et plus particulièrement avec une de mes... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 06:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 janvier 2016

la chronique de Guy Busquets

  A la lecture du livre de Scott Smith, on ne peut s’empêcher de faire une comparaison avec Stephen King, le maître incontesté du suspense horrifique. Encore faut-il être un lecteur du genre. Comparer, c’est avoir le recul pour le faire. Un recul de plusieurs décennies où j’ai lu de tout. Tous les styles. Mais surtout du triller et du polar noir. Je ne suis pas un inconditionnel aveugle du King. Il y a de tout dans ses livres. Il faut trier en fonction de ses goûts propres. Et dans ce tri sélectif, j’ai dégoté des pépites... [Lire la suite]
01 janvier 2016

BON ANY NOU, HAPPY BIRD DAY, BONNE ANNEE 2016

  BON ANY NOU,  HAPPY BIRD DAY, BONNE ANNEE 2016   Bonnes lectures et meilleurs vœux à vous mes amies et amis, qui me suivez dans mes chroniques et mes livres.                                      auteurgbusquets.canalblog.com  www.facebook.com/natcho.soler www.facebook.com/Livres-et-dessins-179827712349239/    
Posté par guy busquets à 01:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 novembre 2015

la chronique de Guy Busquets   Ce n’est pas un livre mais un film que j’ai eu entre les mains le temps d’une lecture quasiment en continu. Sans entracte. Juste une pose toilette pour vider la vessie et replonger dans l’Amérique profonde des losers et des ratés. Quand je parle de raté, ce n’est pas le cas de la jeune fille qui a pris en pleine poire le bastos destiné à un daim. Dans le mille. Mille à l’heure. Un rythme soutenu. Une écriture sans fioriture ni sentiment. Un récit au présent qui nous détaille sept jours de descente... [Lire la suite]